réchauffement climatique amazonie
L'écolo, Non classé, tous les articles

Que peut-on faire pour aider la forêt de l’Amazonie ?

Suite aux tragiques incendies ravageant des parties de l’Amazonie, nombreuses sont les personnes qui cherchent à se rendre utiles. Mais comment ?

Grande question. Il est toujours difficile de se sentir impuissant devant une telle tragédie. On aimerait tous arriver en pleine jungle avec notre camion de pompiers pour mettre fin aux flammes. Au lieu de ça, on partage des publications avec le hashtag « PrayForTheAmazon » en se demandant si ça sert franchement à quelque chose.

Je pense que ce qu’il se passe au Brésil peut être lu sur deux niveaux : sur le court terme, et sur le long terme. Voici ce que je tire de cet événement, révélateur de beaucoup de choses, mais finalement pas surprenant du tout.

1- Faire des dons aux ONGs spécialisées

Le premier, c’est donc celui du court terme. Dans l’état actuel des choses, vous pouvez faire des dons à des ONGs de confiance qui sont spécialisées dans l’Amazonie, la reforestation et les forêts en général. Parmi elles, on a Rainforest Trust, Instituto Terra, Amazon Watch ou encore Rainforest Foundation. Si vous êtes prêts à vous délester de quelques dizaines d’euros, elles seront ravies de recevoir vos dons. Leurs actions ne peuvent être que bénéfiques.

2- Identifier la racine de la destruction de l’Amazonie

Oui mais voilà, même avec les meilleures intentions au monde, ces ONGs ne pourront pas faire de miracles. Sur le long terme, il va falloir se pencher sur ce qui se cache vraiment derrière ces forêts en flammes.

Aujourd’hui, on sait que la plupart des incendies en Amazonie ont été volontairement provoqués. Vraisemblablement, ce sont des propriétaires terriens qui ont mis feu à des zones pour les transformer en espaces utilisables pour l’élevage et la culture. Ceci a plusieurs implications.

  • Les espaces seront utilisés pour faire pousser du soja. Soja qui sera envoyé en Europe/Amérique du Nord pour nourrir nos élevages. Élevages qui nous donnent viande, mais aussi lait (quelques infos sur ce thread). Donc vous l’avez probablement entendu mille fois déjà, mais il est important de diminuer sa consommation de viande aussi bien que celle de lait. (plus facile à dire qu’à faire, notamment concernant le lait, je vous l’accorde)
  • Le gouvernement brésilien privilégie la croissance économique et le profit face à la protection de l’environnement. Et nos gouvernements européens ne s’en offusquent pas plus que ça, au contraire, ils signent de nouveaux accords commerciaux avec le Brésil. Donc oui, l’attitude du gouvernement brésilien est problématique, mais celle de notre propre gouvernement l’est tout autant.
  • Si on empêche les propriétaires terriens de toucher à l’Amazonie, ils se reporteront tout simplement sur d’autres forêts brésiliennes, qui ne font pas partie du bassin amazonien. Ceci s’est passé maintes fois déjà : lorsqu’on les empêche de défricher l’Amazonie, ils s’en vont brûler et déforester ailleurs. Donc sur le long terme, la protection de l’Amazonie et les dons aux ONGs ne seront absolument pas suffisants.

3- Comprendre que les problèmes environnementaux ont tous la même origine

Aujourd’hui, l’Amazonie brûle, mais hier c’était la Sibérie, et avant hier, le premier glacier du monde qui disparaissait à jamais. Et si aujourd’hui, on publie des photos de forêts partant en fumée, demain, on sera déjà passé à un autre drame, et on recherchera d’autres solutions – de court terme, bien entendu.

Il faudrait être aveugle pour ne pas voir ce que tous ces événements ont en commun. Notre utilisation de ressources naturelles est en train de mener l’humanité à sa perte. Et pourquoi utilise-t-on ces précieuses ressources ? Pour la croissance économique. Pour avoir toujours plus. Et in fine, pour faire du profit. Nous sommes littéralement en train de détruire le monde animal et végétal, sur l’autel de notre enrichissement personnel.

C’est la seule chose à comprendre. C’est la racine du mal. On essaye de boucher les trous de notre navire, qui est en train de couler à pic, à coup de « il faut manger bio! », « il faut prendre son vélo! », « il faut faire pipi sous la douche! ». Sans qu’aucun politique, gouvernement, économiste (ni même certains « écolos ») n’aient le courage de pointer du doigt le vrai responsable de tous ces désastres.

Notre système économique est toxique. Il contamine les hommes, les rendant cupides, égoïstes et déprimés. Et il est en passe de contaminer chaque parcelle de nature, chaque cours d’eau, chaque prairie de notre terre. L’homme scie la branche sur laquelle il est assis.

Ce qu’on fait, c’est mettre des pansements sur une blessure par balle. On essaye de stopper le sang, mais on ne résoud rien. En tant que société, on refuse de remettre en cause la place qu’a pour nous l’argent, la consommation, l’accumulation de capital.

Et honnêtement, si à l’heure actuelle vous prônez encore la croissance économique, le capitalisme débridé et le libéralisme, vous faites partie du problème.

Si vous voulez vraiment aider l’Amazonie, si vous voulez vraiment arrêter l’extinction de masse en cours et les contaminations à foison, vous devez vous révolter et vous indigner contre notre système économique. Et aider une nouvelle conscience citoyenne, écologique et politique à émerger. Parce qu’actuellement, l’économie est en train de tous nous rendre complétement débiles.

2 réflexions au sujet de “Que peut-on faire pour aider la forêt de l’Amazonie ?”

Répondre à paulinescobar Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s