bogota buenos aires amérique du sud
amérique latine, argentine, colombie, Etudiant en échange, Général, L'EXPATRIÉ, LE VOYAGEUR, Non classé, tous les articles

Bogotá ou Buenos Aires : que choisir?

Que choisir quand on a la possibilité d’y vivre quelques temps : Bogotá ou Buenos Aires?

Cette question, on me la pose parfois, et je me sens frustrée de ne jamais pouvoir donner une réponse, mis à part un « ben ça dépend » évasif qui ne sert pas à grand chose.

J’ai vécu dans ces 2 villes, à Bogotá d’abord, en échange universitaire, puis à Buenos Aires pendant plus de 2 ans (où je me trouve d’ailleurs encore actuellement).

S’il est vrai que je ne peux répondre à votre place, je peux vous donner des pistes qui vous aideront à choisir.

Comparons les deux villes sur 6 aspects : le dépaysement, l’adaptation à la culture, la ville en elle-même, le pays, le budget, et enfin la langue.

1- Dépaysement

Qui de Bogotá ou Buenos Aires est la ville la plus dépaysante?

Ma réponse sera sans équivoque : Bogotá.

Montagnes vertes en arrière plan, habitants à la peau mate, noire et blanche, fruits exotiques, agitation de la ville, pas de salsa dans la rue sur la musique s’échappant des fenêtres… On est d’ailleurs dépaysé dès qu’on sort de l’avion et qu’on se retrouve perché à 2640 mètres d’altitude.

La Candelaria, centre historique de Bogotá

Buenos Aires, c’est une autre histoire. C’est une ville d’Amérique du sud, certes, et le chaos latino est là pour nous le rappeler. Cependant, les bâtiments ressemblent plus à ceux des villes européennes, avec quelques immeubles haussmanniens et des bâtiments plus modernes et hauts, des gens à la peau plutôt blanche, les larges avenues qui rappellent presque celles des villes américaines, les noms de famille paraissant tous italiens ou espagnols… Le décalage est bien là, dans les assiettes au restaurant et dans la mentalité des habitants, mais on le sent moins. Et en tant qu’européen, on se fond facilement dans la masse, chose plus difficile en Colombie.

La Skyline de Buenos Aires depuis la terrasse de mon immeuble

Au niveau des saisons, le temps à Bogotá est assez variable sur une journée, mais varie finalement assez peu sur une année entière. Les saisons y sont peu marquées, contrairement à Buenos Aires, qui a les mêmes saisons que la France, mais à l’envers : c’est l’hiver en juillet août, et on passe Noël en tongs.

2- Adaptation à la culture

Découlant du point précédent, l’adaptation à la culture est plus difficile à Bogotá.

Ca ne veut pas dire qu’arriver en Argentine n’est pas déconcertant. Dans les deux cas, vous devrez vous faire à une nouvelle langue, une autre culture, d’autres codes. Mais en Colombie, vous vous trouverez dans un pays bordé par les Caraïbes au nord, l’océan pacifique à l’Ouest, l’Amazonie au Sud, et le Venezuela à l’est dont les nombreux réfugiés attestent de la crise traversant leur pays.

Prendre ses marques sera un peu plus difficile qu’à Buenos Aires, parce que vous aurez moins de choses auxquelles vous rattacher.

Est-ce une bonne ou une mauvaise chose? Chacun le vivra différemment. La culture colombienne est joyeuse, colorée et dansante, mais l’histoire du pays est jalonnée d’événements intenses, entre narcotrafic et guerre civile. Bien sûr, la situation s’est grandement améliorée, et Bogotá est devenu beaucoup plus sûre et internationale. Mais vivre en Colombie, c’est vraiment plonger dans un autre univers.

La culture argentine est également très riche, mais elle a été construite par des vagues d’immigration successives, dont beaucoup venaient d’Europe. Ce qui a formé un drôle de mélange, à mi-chemin entre l’Italie, l’Espagne et l’Amérique Latine. Il y a vraiment un air d’Europe latine qui y flotte. Pour ma part, j’ai pris mes repères assez rapidement après être arrivée à Buenos Aires. A Bogotá, cela a pris plus de temps, mais j’ai aussi eu l’impression de vivre quelque chose d’unique, d’être happée par un pays entier et de découvrir une partie du monde qui m’était inconnue jusqu’ici. Et si j’ai adoré mon séjour en Colombie, je ne sais pas si j’aurais pu y rester vivre, contrairement à l’Argentine.

(Des élèves en échange à Bogotá en même temps que moi y sont restés vivre; je ne décris ici que mon ressenti personnel.)

3- La ville en elle-même : sécurité et transport

Les villes de Bogotá et de Buenos Aires sont extrêmement différentes. Le centre historique de Bogotá, la Candelaria, est unique au monde. Mais il faut y être vigilant car il est aussi bordé de quartiers assez mal famés.

Au niveau de la « beauté » de la ville, les deux ont de très beaux endroits, et des quartiers moins jolis. Buenos Aires est plus sûre que Bogotá, donc pour une première expérience en Amérique Latine, c’est peut-être plus simple. La nuit tombée, il est franchement déconseillé de marcher à Bogotá, tandis que ça n’est pas un problème dans la plupart des quartiers porteños où résident les étrangers.

Cela dit, prendre un taxi à Bogotá est vraiment peu cher, vous pourrez donc vous déplacer en taxi la majorité du temps sans trop faire un trou dans votre budget. Vous n’aurez d’ailleurs pas tellement le choix car les transports en commun de Bogotá sont assez terribles.

En règle générale, se déplacer à Buenos Aires est plus facile car il y a un métro et que les rues y sont plus tranquilles qu’à Bogotá.

4- Le pays

Me demander de comparer l’Argentine et la Colombie, c’est comme me demander de choisir entre père et mère.

Ce sont deux pays incroyablement riches en paysage et en culture. Et si vous maîtrisez un minimum l’espagnol, vous pourrez communiquer avec les habitants qui seront ravis de parler avec vous.

Grosso modo, voyager en Colombie me paraît plus aisé, car les distances sont moins grandes et les compagnies low cost permettent de prendre l’avion pour un prix raisonnable. Passer des longs week-ends aux 4 coins du pays est donc possible. Voir mes coups de cœur colombiens ici.

En Argentine, c’est plus cher et plus grand, donc voyager sera plus coûteux en temps et en argent.

Niveau esthétique, les paysages argentins n’ont rien à envier à ceux de la Colombie, bien au contraire. Les chutes d’Iguazu reste un de mes souvenirs les plus incroyables, et je n’ai pas encore visité la Patagonie, mais c’est sans aucun doute une des plus belles régions du monde, au vu des récits que l’on m’en fait.

Les chutes d’Iguazu à la frontière avec le Brésil
nord argentine amérique du sud amérique latine
Vignoble dans le nord de l’Argentine

Cela dit, niveau plage et cocotiers, la Colombie se défend mieux, et l’Amazonie reste également un de mes plus beaux souvenirs de voyage.

Puerto Nariño en Amazonie colombienne (près de Leticia)

Je vous l’ai dit, je ne peux pas choisir!!

5- Le budget

Un critère qui pourrait être déterminant pour beaucoup.

La Colombie demeure bon marché pour les Européens.

L’Argentine… Disons que son cas est un peu plus compliqué, avec le taux de change du peso argentin qui est très instable. Certaines années sont favorables aux touristes, certaines un peu moins. Cela dit, l’Argentine reste un pays plus cher que la Colombie à tous les niveaux. De plus, les taxes bancaires aux distributeurs y sont assez élevées. Les étrangers se résignent à venir avec des Euros/Dollars, ou s’envoient de l’argent avec Azimo, SmallWorld, Western Union…

6- La langue

Vous pensiez que dans toute l’Amérique Latine, on parlait espagnol (à part au Brésil)? Et bien, oui et non.

C’est bien de l’espagnol, mais chaque pays a ses spécificités qui transforment un peu la langue de base et la rend plus difficile d’accès. L’espagnol de Bogotá est relativement neutre, plus que dans d’autres régions colombiennes, même s’il a ses particularités (mode d’emploi du bogotanais ici).

L’espagnol d’Argentine est plus différent : les « y » et « ll » deviennent des « ch » et les porteños (habitants de Buenos Aires) ADORENT truffer leurs phrases d’expressions locales. On comprendra votre espagnol d’où que vous veniez, mais vous aurez peut-être un peu plus de mal à comprendre les porteños, en tout cas au début. Ceci dit, on s’habitue vite à la façon de parler des Argentins. Il existe apparemment une application qui aide à les comprendre : Porteño Spanish (pas encore testé!).

Si vous voulez améliorer votre espagnol, rendez-vous ici pour trouver les meilleures ressources.

En conclusion, j’ai trouvé mon séjour colombien plus « intense », tandis que l’Argentine m’a semblé plus familière et moins déconcertante. Mais gardez en tête qu’un séjour à l’étranger est une expérience très personnelle qui est vécue différemment pour chaque personne.

Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de mauvaise réponse, seulement des choix qui mèneront à des expériences différentes.

Pour aller plus loin, le Bogotá Starter Pack et le Buenos Aires Starter Pack des étudiants en échange :

2 réflexions au sujet de “Bogotá ou Buenos Aires : que choisir?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s