colombie, tous les articles

Parler bogotanais: mode d’emploi

Parler Bogotanais: mode d'emploi

Le Colombien est un être très étrange, dont il n’est pas toujours très facile d’interpréter les paroles et les comportements. Ce petit guide lexical vous aidera à mieux comprendre ses us et coutumes linguistiques. De plus, il vous aidera à passer pour un véritable rolo (:habitant natif de cette ville ensorcelante qu’est Bogota).

– Hola, bien o qué?
– Bien…
– Que más?
– Bien, y usted?
– … Como le va?
– Bien gracias.
– Y que ha hecho?
– Nada.
– Como estuvo?
– Bien.
– Como le fue?!
– Bien, gracias.
– Como ha ido?
– Bien.
– Que se cuenta?
– Nada… Todo bien.
– Y como amaneció?
– Bien, gracias…
– Como le acabo de ir?
– Todo bien, gracias….

(Une demi heure plus tard…)

– Entonces?
– …

En clair, les Colombiens n’ont jamais fini de te demander comment tu vas, il y a mille façons de le dire, mais une seule façon de répondre. Je trouve que c’est parfois assez représentatif des discussions colombiennes : parler beaucoup pour en retenir peu.

Street art graffiti à Bogota, Colombie, à Las Aguas. Amérique du sud, latine, accent colombien, bogotanais

Les Colombiens peuvent aussi être très démonstratifs, de nombreuses expressions et exclamations ponctuent les discussions.

Quiubo : Dérivé de Que hubo?  : Quoi de neuf ? Moi personnellement j’entends – kio – ! S’utilise pour se saluer en live ou au téléphone.
¡Con mucho gusto! : Avec plaisir. Je vous en prie
Chevere! Bacano ! : Génia ! Super ! Encore mieux : ¡ Super chevere ! Là c’est le top du top.
Que Chimba !: Una Chimba c’est tout simplement quelque chose de vraiment génial.
Parce : Parcero, Amigo : Mec, Dude
¡Eso! : C’est ça ! Voilà ! C’est clair.
Listo. : Ok. Compris. C’est clair. / C’est près. C’est fini.  Enfin un moyen de clore la conversation.

Ils peuvent aussi être expressif/vulgaire, mais c’est tellement courant que c’est tout naturel et non-agressif. Vous devriez essayer, ça défoule !

Marica! : Littéralement Homo, mais signifie mille choses différentes : Merde ! Mec ! Dude ! Génial ! En fait je crois que c’est juste une ponctuation exclamative, Marica!
Malparido! : Littéralement, Mal né. “Salaud”, “Connard”, mais chou, adressé à tes amis.
Hijueputa !: C’est aussi une insulte amical… ou pas.
Juepucha !: Injure, comme Hijueputa mais elle n’est dirigée à personne en particulier.
Que Gonorrea !: Littéralement : Quelle Gonorrhée !. C’est la merde !
Güevon : Littéralement ici on parle des boules. Mais en fait on veut dire Amigo, Dude, Mec

La Candelaria, place du Chorro, à Bogota, en Colombie. Amérique du sud/ latine. Parler espagnol comme un bogotanais/colombien

Voilà quelques autres expressions soulignant ce petit côté fourbe qu’ont les Colombiens.

Ahorita : C’est fondamental de comprendre le concept de Ahorita !
Déjà il faut savoir que les Colombiens ont tendance à ajouter un suffixe diminutif (–ita, -ica) à beaucoup de mots : Platica, gatita… C’est en général pour donner une dimension de petit au mot. Alors, bien sûr, tu comprends Ahorita comme le diminutif de Ahora, ça doit certainement vouloir dire « Tout de suite, dans un tout petit instant »… FAUX ! Ahorita ça signifie plutôt Plus tard, Après, Tout à l’heure, voire même Jamais !
Alors on est tous passé par ce moment gênant, où quelqu’un te dit « Si, si ! Te lo doy ahorita », donc tu tends la main en pensant attendant ton dû. Mais il te regarde étonné, en insistant « Te lo doy Ahorita ! Tranquillizate »… Et ce moment ne vient jamais.
C’est la réponse presque systématique à toutes tes requêtes. Ne signifie absolument pas « Oui j’arrive » contrairement à ce que l’on pourrait penser, mais plutôt, « Cours toujours… ».
Variante : « Un minutico ! »

Tranquilla… – Adjectif favori des colombiens… qui dit tout du rythme auquel ils font les choses, et de leur degré de non-stress permanent… Rien ne sert de stresser pour une queue interminable au supermarché, ou un retard inacceptable à un rendez-vous… Alors on s’habitue…
C’est aussi le mot qu’ils emploient pour accepter vos excuses quand vous avez fait une erreur ou que vous exprimez une inquiétude, ou celui qu’ils emploient quand vous essayez de leur mettre la pression…

Me haces un favor? : Expression très commune visant à rendre tout refus impossible.

Qué pena contigo! : Désolé ! Mais encore une fois la tournure de phrase est soignée dans un but de manipulation. « Quelle peine pour toi ! », « Désolée (mais je n’ai rien à voir avec ça !) ». Le coupable ne veut pas se mouiller.

Oooye Profe!: Par chance, vous n’aurez jamais à entendre ça. Cette formule déclamée d’une voix larmoyante est tout particulièrement réservée au professeur, quand on veut le prendre par les sentiments. Personnellement, ça m’horripile. Les étudiants peuvent parfois se prendre pour des gosses.

La Candelaria, place du Chorro, à Bogota, en Colombie. Amérique du sud/ latine. Parler espagnol comme un bogotanais/colombien

Encore un peu plus de vocabulaire colombien,  particulièrement essentiel !

Dar papaya : Donner la papaye… Cela signifier donner à quelqu’un l’occasion de profiter de vous. Par exemple Bogota dans la rue, tu dois éviter de sortir ton portable pour éviter de Dar Papaya
La Pola : La Cerveza : Bière
El Guaro : El Aguardiente, alcool typique, très populaire en Colombie, qui bizarrement se vend en briques de la marque Nectar, qui en plus ressemblent à des briques de jus d’orange. A croire qu’ils veulent qu’on se fasse avoir par la première gorgée.
Rumbiar, Rumbear : Sortir, Faire la fête !
Los Lukas : La plata, la platica, el dinero : l’argent
El Chino : el niño : le gosse
La Vieja : la mujer, la chica : la femme, la meuf quoi !

Que estés bien. / Que te vaya bien. / Que descanses. / Que disfrutes. : Expressions communes en partant. Histoire de changer de “Hasta luego!”.

Une dernière chose étrange, les colombiens vouvoient leurs amis les plus proches, leur famille et pourtant tutoient les inconnus.
Par exemple un Colombien à son meilleur ami : « Pero usted está loco ! », et au vendeur « Hola, como estás? Me regalas una empanada de pollo por favor ».

Et en plus ils demandent littéralement à ce qu’on leur offre (regalar) les produits… Je te jure…

Mais tutoyer ou vouvoyer, ce n’est pas vraiment notre problème puisqu’en principe, nous les étrangers, tout le monde nous tutoie et on tutoie tout le monde.

Enfin tout le monde, presque… En Colombie on n’utilise jamais le Vosotros en s’adressant à plusieurs personnes, on utilise la 3ème personne du pluriel : Ustedes qui correspond à Ils, mais aussi au Vosotros vouvoyé. (Rappel des classes d’espagnol en 6ème !). Et c’est vrai pour toute l’Amérique Latine!

Par exemple : « Donde estaban ? » peut signifier « Où vous étiez ? » ou encore « Où étaient-ils ? ».

Ils peuvent te comprendre si tu dis Vosotros, mais ils vont te regarder de manière étrange.

Ce sera tout pour la leçon aujourd’hui ! Vous pouvez y aller. Ah et rendez-moi vos copies en sortant s’il-vous-plait !

_ OOOYE PROFE!!!

By Ophélicoptéro !

Pour en apprendre plus sur Bogota, rendez-vous par ici!

La Candelaria, place du Chorro, à Bogota, en Colombie. Amérique du sud/ latine. Parler espagnol comme un bogotanais/colombien

 

 

8 réflexions au sujet de “Parler bogotanais: mode d’emploi”

  1. Bonjour Pauline!
    Votre entrée m’a fait bcp rire et je l’adorais! C’est la grande verité que c’est impossible de répondre non a « Venga, ¿me hace un favor? » hahah.
    Merci pour écrire de Bogotá!
    – Un bogotanais.

    J'aime

    1. Merci 🙂 effectivement il y a certaines expressions qui s’utilisent dans d’autres pays, mais c’est fou de voir comme chaque pays a ses spécificités, ses accents, et ses expressions! Par exemple, personnellement, l’accent chilien je le trouve super dur à comprendre! Mais ça doit être une question d’habitude..

      Aimé par 1 personne

  2. Bon résumé 😃 Le « oye profe avec le ton larmoyant »… Horripilant au possible… Dans la même veine que « me haces el favor » il y a aussi « me puedes collaborar ». Et le tinto! Qui n’est pas du vin comme en Espagne 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s