fernet argentine italie
argentine, tous les articles

5 preuves que les Argentins sont des Italiens qui parlent espagnol

En posant le pied en Argentine, vous pensiez rencontrer des latinos à la peau mate, manger des fruits tropicaux et écouter les habitants vous raconter les histoires de leurs ancêtres indigènes. L’Amérique Latine comme vous vous l’étiez toujours imaginé, en somme.

Mais vous avez vite déchanté, surtout si vous avez atterri à Buenos Aires. Une architecture assez européenne, des restaurants pas forcément si dépaysants, et des Argentins à la peau blanche qui vous font étrangement penser à des Italiens.

italiens argentins

Non, vous ne vous êtes pas trompé en montant dans l’avion, et n’avez pas pris par erreur un vol pour Naples. Vous êtes bien dans le pays de Maradona, des gauchos et du maté. Et vous avez raison, les Argentins ont bien de nombreux points communs avec les Italiens.

1- Ils parlent comme des Italiens : fort, et avec leurs mains !

Vous vous en êtes rendus compte dès le trajet de l’aéroport au centre-ville, avec le chauffeur de taxi qui s’exprimait à grand renfort de gestes et d’excitation. Les Argentins utilisent beaucoup leurs mains pour s’exprimer, et ils ont tendance à parler fort. Vous verrez plus d’une fois les Argentins faire ce geste italien si caractéristique, avec la main refermée et les doigts qui touchent le pouce.

Et ils ont beau parler l’espagnol, c’est un espagnol « argentin » dont on dit qu’il a subi des influences italiennes. Notamment le « che », qui signifie approximativement « hey, toi! » et qui viendrait de l’italien. Par ailleurs, l’accent argentin, si particulier aux oreilles de ceux qui ne connaissent que l’espagnol d’Espagne, aurait une musicalité et une intonation italiennes.

De plus, le « lunfardo » (l’argot de Buenos Aires) comporte de nombreux mots italiens, comme « birra » (bière), « laburar » (lavorare, travailler en italien) ou encore « gamba » (jambe).

2- Ils sont passionnels

Comme nos voisins transalpins, les Argentins ont une tendance aux émotions fortes, passionnelles, voire même dramatiques. Les Argentins sourient, se prennent dans les bras, s’énervent (à grand renfort de gestes, bien évidemment), pleurent et s’embrassent avec théâtralité et intensité. Ils ne sont pas le genre à cacher leurs sentiments, ou bien à se faire discrets.

Ils sont également maîtres dans l’art de la séduction : ils adorent complimenter les filles et se comportent souvent en « chamuyero », comprendre « beau parleur ». Ce qui peut parfois d’ailleurs dérouter les étrangères. Ce n’est pas sans rappeler les Italiens, dont la réputation de séducteurs n’est plus à faire.

3- Ils ont des noms de famille italiens

En fait, si les Argentins ressemblent tant à des Italiens, c’est que beaucoup d’entre eux ont des ancêtres venus du pays en forme de botte. En effet, des crises économiques à répétition ont poussé de nombreux Italiens à émigrer vers l’Argentine durant le 19ème et 20ème siècle. On estime qu’entre 15 et 20 millions des habitants ont des origines italiennes, ce qui comprend presque la moitié de la population.

C’est pour ça qu’aujourd’hui, tant de magasins, restaurants et entreprises portent des noms italiens. C’est aussi pour ça que les Argentins sont si tournés vers l’Europe : pour eux, c’est un peu leur mère-patrie, ou plutôt leur mère-continent. On raconte que près de 96% des Argentins auraient des origines européennes, dont la majorité italienne, évidemment.

Quand vous dites à un porteño que vous êtes européens, 4 fois sur 5, il va vous répondre que ses grands-parents étaient italiens/espagnols/anglais/belges, et qu’il a d’ailleurs un passeport européen, bien plus pratique pour voyager que le passeport argentin.

4- Ils mangent souvent des pizzas et des glaces

Mais attention, pas n’importe lesquelles. Les pizzas argentines diffèrent de leurs consœurs italiennes : la pâte est épaisse et moelleuse, recouverte d’une dose généreuse de mozzarella, et souvent parsemée de quelques olives vertes.

Les puristes de la pizza italienne seront déboussolés devant ces changements, mais on s’y fait.

Quand aux glaciers, on en trouve littéralement à chaque coin de rue à Buenos Aires. Parmi la myriade de saveurs proposées, on retrouve toujours le dulce de leche, caramel argentin par excellence. On prend vite l’habitude de se rafraîchir les jours de chaleur en mangeant un cornet.

5- Ils boivent du Fernet

La boisson favorite des Argentins qui vont de joda, c’est très certainement le Fernet (et de la marque Branca, por favor) mélangé au Coca-Cola. Et le Fernet, c’est un alcool italien, et même milanais.

Sauf qu’en Italie, on ne peut pas dire que boire du Fernet soit très cool, contrairement à en Argentine. Il serait plutôt bu par les papys italiens, ou bien alors en fin de repas, en guise de digestif.

Si les Argentins se situent à mi-chemin entre des latinos et des européens, il y a quand même plein de trucs qu’ils ne font pas comme nous.

Envie d’en apprendre plus sur les porteños, habitant de Buenos Aires ? Découvrez les 14 caractéristiques des porteños.

1 réflexion au sujet de “5 preuves que les Argentins sont des Italiens qui parlent espagnol”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s