Starter pack du touriste français en inde
Divers, Non classé, tous les articles, Voyage en général

Starter pack du touriste français en Inde

Vous affectionnez particulièrement  l’Amérique Latine, mais aspirez désormais à un souffle nouveau ?

À la recherche d’aventures et de sensations fortes, vous êtes aujourd’hui en quête de mondes inconnus et ressentez un besoin d’exotisme?

-> l’Inde est définitivement faite pour vous !

INDE STARTER PACK

Si vous voulez en savoir plus sur le pays de Gandhi, entre Bollywood, épices et tumulte incessant, vous avez atterri sur la bonne page. Ma copine Flavie, représentante officielle de la Fédération du Touriste Français en Inde © , nous fait visiter le pays qui l’accueille depuis quelques mois!

Namaste Inde


Namaste à vous chers lecteurs, et bienvenue sur la page officielle de la Fédération du Touriste Français en Inde. Dans cette section, nous vous détaillerons en 6 points clefs les règles indispensables à votre bonne adaptation et survie en Inde.  

 

1- LE RICKSHAW TOUJOURS TU PRENDRAS

Ah la la ! L’Inde, ses moyens de transport développés et ses rues décongestionnées … (Encore) un doux rêve !

De façon assez générale, il existe en Inde 3 grands moyens de transports. Les principaux étant :

le bus

le train (local)

et le rickshaw

On pourrait également rajouter à cela une 4ème catégorie, celle du métro. En effet, de plus en plus de villes indiennes ont choisi de parier sur ce moyen de transport afin de limiter les effets de congestion automobile et de pollution, qui deviennent de plus en plus problématiques pour le pays.

Néanmoins dans ce point-ci, nous ne parlerons seulement que de l’utilisation du Rickshaw (qui, entre nous, est quand même bien plus stylé pour se déplacer).

Le Rickshaw, c’est cet engin à trois roues (tricycle), pratique et maniable, qui permet de circuler sur courtes et moyennes distances. Dans le jargon « français » on parle de tuk tuk (le mot tuk tuk étant initialement emprunté au thaïlandais).

Rickshaw inde

De petite taille, le Rickshaw se faufile absolument partout et permet de se garer n’importe où (d’où sa très grande praticité).

En tant que voyageur, exchange ou expat, le Rickshaw vous permettra d’accéder d’un point A à un point B en toutes circonstances, et deviendra très rapidement votre meilleur ami du quotidien.

Il faut savoir que d’une ville à une autre, il arrive que le Rickshaw puisse se décliner sous différentes formes et couleurs.

Motorisé (on parle dans ce cas-là d’Auto-Rickshaw) ou non, le principe reste toutefois le même. À ce titre, Delhi illustre parfaitement la grande diversité de Rickshaws que l’on peut trouver en Inde.

Le Rickshaw a su devenir au fil des années LE moyen de locomotion par excellence en Inde, et fait aujourd’hui partie intégrante du paysage indien.

Tout étranger se DOIT donc de monter dans un Rickshaw, ne serait-ce que pour avoir cette petite bouffée d’exotisme et de dépaysement.

 

2- AU TEMPO BOLLYWOOD NUIT ET JOUR TU DANSERAS

Alors que l’Amérique Latine vous faisait vibrer sur des notes de Salsa, Bachata, Champeton, Cumbia, Tango, Vallenato ou encore de Reggaeton (pour ne citer que ces rythmes latinos), sachez qu’en Inde, la danse par excellence c’est LE Bollywood!

Devenue en l’espace de quelques décennies une industrie cinématographique et musicale à part entière, le Bollywood tient son nom de la contraction entre Bombay (capitale de cette industrie florissante) et Hollywood (endroit sacré du cinéma, qu’on ne présente plus).

Bollywood

Alors qu’en Amérique Latine vous aviez tôt fait de découvrir les joies des collés serrés sensuels, et aviez appris à bouger votre bassin de manière aguicheuse, en Inde vous apprendrez une toute autre façon de vous trémousser sur le dancefloor (de façon tout aussi suggestive parfois).

Irrésistible, inévitable, le Bollywood vous collera à la peau.

Cette danse très énergique et tout en grâce vous demandera une maîtrise parfaite de vos mouvements de bras.

Il faut savoir que le language corporel est très important en Inde. Les indiens communiquent énormément avec leurs mains et leurs bras. Ces petits gestes du quotidien, omniprésents dans la culture indienne, restent très facilement identifiables. Le « jeu des mains » est donc primordial pour danser le Bollywood à la perfection.

On pourrait penser que le Bollywood est facile à danser et à assimiler, mais détrompez-vous, cette danse reste très acrobatique. Mais entre nous, c’est quand même assez stylé de savoir danser comme dans la choré du clip de “Lean On”.

 

3- D’ÉPICES TU RAFFOLERAS

En Inde, autant vous dire que les épices sont OMNIPRÉSENTES dans la nourriture locale.

Matin, midi, soir, épicé tu mangeras.  

Car oui, MÊME le petit-déjeuner est épicé. Et au petit matin, ça pique … et pas que les yeux !

Pour une pauvre petite française comme moi qui avait déjà dû renoncer à sa bonne baguette fraîche et à ses croissants en Amérique Latine, je peux vous dire que pour le petit-déjeuner en Inde, je fus servie #HantiseOfTheDay.

Entre Dosas, Idli, (petites galettes de riz cuites à la vapeur), Poori, assaisonnés de Chutney ou de Sambar (bon je vous la fais courte, mais l’idée reste la même pour chaque plat), je peux vous assurer qu’autant la nourriture indienne dans son ensemble, j’ai adoré, autant le petit-déjeuner indien, c’était plus compliqué.

Bon, il faut aussi savoir relativiser. Pour ceux qui aiment les sensations fortes, les saveurs « exotiques », et avoir la bouche en feu, allez-y, essayez, vous vous sentirez comme chez vous! Et en plus, le bon côté, c’est que comme tout est écrit en hindi, vous ne saurez absolument pas ce que vous êtes en train de manger.

 

4- TOUT DE KURTA TU T’HABILLERAS

Vous savez pertinemment, avant même d’arriver dans votre pays d’adoption, qu’une fois sur place il vous sera très difficile – voir même quasi impossible – de vous fondre dans la masse.

Soyons lucides deux secondes : Vous êtes blanc, ils ont la peau foncée.

Même les plus « clairs » d’entre eux seront toujours plus hauts en couleurs que vous (sauf si vous êtes plutôt mat de peau, auquel-cas ce point ne vous concernera pas).

Avant même de venir en Inde, vous savez d’ores-et-déjà que vous serez en permanence dévisagé dans les rues. Constamment scruté, épié, observé, reluqué aussi. Et étant donné la blancheur détonante de votre peau, comment s’en étonner?

-> A cela la KURTA peut se révéler efficace.

Considérée par nous autres européens comme le croisement entre une robe et une chemise à manches longues, la KURTA est l’habit majoritairement utilisé par les indiens. Le Saari reste également très utilisé, même s’il est davantage traditionnel, et revêtu pour célébrer des moments plus singuliers, comme de grandes occasions.

Au travail, dans la rue, à la maison, la KURTA reste donc l’habit n°1 du Quotidien.

L’avantage de la KURTA, pour un étranger, c‘est qu’elle vous permettra de passer davantage incognito, surtout de dos (même si vos cheveux vous trahiront, et rappelleront aux locaux la nature de vos origines).

 

5- DES SELFIES À OUTRANCE TU PRENDRAS

En Inde, l’un des sports nationaux est devenu le selfie. Exit le Cricket, le selfie aussi à tout autant son importance (si ce n’est plus) !

Véritable obsession, le Selfie Made in India ne cesse d’intriguer les étrangers. Oui … car ce Selfie Made in India, franchement, il détonne.

Attention, avant de lire les points suivants, je tiens à préciser que TOUS LES INDIENS ne sont pas comme ça! Certains se moquent bien de se prendre en photo. Mais soyons honnêtes, ce phénomène du selfie en Inde est tel que je me dois bien de vous l’expliquer. Et ce n’est pas pour me moquer de mes amis indiens que j’aime tendrement (si si, j’ai même des tas de selfies avec eux pour le prouver…) mais simplement parce qu’après plusieurs mois dans le pays, je peux vous assurer que les points mentionnés plus bas me sont véritablement arrivés et plus d’une fois!

Afin de vous initier à l’art véritable du Selfie Made in India, je vous explique les 3 règles principales qu’il vous faudra suivre pour devenir un expert en la matière.

  • Règle numéro 1

Les indiens sont en règle générale assez peu habitués de voir des étrangers. De ce fait, ils ne cesseront de vous surprendre en vous demandant un selfie, souvent au moment où vous vous y attendrez le moins.

La liste indienne officielle des endroits privilégiés pour faire des selfies indiens à la perfection:  

  • à l’aéroport (bien sûr lorsqu’il est seulement 09h du matin, que vous n’êtes pas maquillée et que vous avez la tête dans les choux)
  • au resto (en plein dîner familial, évidemment)
  • aux toilettes de votre boulot, of course (alors que vous souhaitiez tout simplement faire vos besoins en paix)
  • en soirée (vous souhaitiez juste danser sereinement)
  • devant un avion (enfin une aile d’avion, pardon)
  • devant une fontaine moche (mais une fontaine moche sans eau, eh oui !)
  • devant une porte minuscule (alors que le monument principal est quand même bien  plus intéressant à prendre dans sa globalité)
  • dans un parking pourave (oui, ça m’est arrivé aussi)
  • dans un bus datant de l’époque préhistorique, … (et j’en passe !).

Cette liste, nous vous conseillons de l’apprendre par coeur, afin d’être préparé au mieux lorsque vous serez sollicité pour un selfie!

  • Règle numéro 2

“Sollicité pour … un selfie” ? Oups, légère erreur.

Sollicité pour UN selfie … EN INDE ? -> IM-PO-SSI-BLE !!!

Les Indiens ne prennent jamais qu’un selfie, voyons (trop facile).

Selfie indien

Oui car en effet, la grande majorité des indiens possédant un téléphone portable se prendra des dizaines, des centaines voir  encore des milliers de fois en selfie; Et pour peu qu’ils partent en W.E, cette quantité sera tout bonnement démultipliée. Vous vous demanderez même comment  la mémoire de leur téléphone fait pour ne pas exploser !

Bon, des milliers c’est un peu exagéré mais l’Indien, en règle générale, AIME les selfies.

  • Règle numéro 3

Vous l’aurez bien compris, le selfie, pour être réussi, doit donc être pris dans des lieux insolites. Mais ce que nous avions omis d’expliquer, c’est la fâcheuse tendance qu’ont les indiens à prendre leurs photos de travioles, avec des angles un peu étranges (pour ne pas dire assez surprenants). A côté, nos selfies d’européens touts droits doivent leur paraître bien fades.

 

selfie inde

6- BHAIYA BHAIYA TU INTERPELLERAS

Pour véritablement s’assurer de votre survie en Inde, il existe un mot magique, le seul, le vrai, l’unique, celui qui règlera tous vos problèmes : Bhaiya !

En hindi, “Bhaiya” signifie brother (frère, grand frère). Il désigne à la fois la personne “Bhaiya” en tant que telle, et s’utilise également comme une interjection. De façon générale, ce mot, plutôt familier, s’utilise pour appeler et interpeller quelqu’un (dans la rue ou au resto), pour demander quelque chose (une information ou un renseignement) ainsi que pour remercier le fameux Bhaiya en question (ça lui fera plaisir !).

Bon, il faut savoir que le mot “Bhaiya” ne s’emploie pas avec n’importe quel interlocuteur.

En effet, Bhaiya s’utilise plutôt pour une certaine catégorie de population, généralement les petits métiers, les petites mains, ou les commerçants (ex : les serveurs, les chauffeurs, les employés de pressing, …).

Pour interpeller un Rickshaw, nous vous recommandons donc le fameux Bhaiya, très utile !

Néanmoins, si vous vous adressez à votre boss, frères et soeurs, grand-parents, amis, famille et éventuellement compagnons (s’ils sont indiens), et de façon plus générale, à quelqu’un que vous respectez ou êtes amené à respecter, oubliez ce mot. Dans ces cas là, cela serait considéré comme un peu déplacé, comme un manque de respect voir limite comme quelque chose d’un peu outrageux.  

Au pays de Gandhi vous l’aurez donc compris :

Bhaiya Bhaiya tu appelleras,

Bhaiya Bhiaya tu solliciteras,

Bhaiya Bhiaya même parfois tu hurleras,

Mais surtout, surtout Bhaiya Bhaiya pas à n’importe qui tu t’adresseras!

Nous espérons que cet article sur les règles de survie du Touriste Français en Inde vous aura plu. N’hésitez-pas à nous faire des retours, à commenter l’article, à le partager sur les réseaux sociaux et surtout, pour ceux qui sont déjà allés en Inde, à nous dire si certaines de ces expériences vous sont aussi arrivées, et si oui, à nous les raconter (on adore) !

Pour les règles de la Fédération du Touriste Français en Amérique du Sud, par ici.

Les aventures de Flavie continuent. Après 6 mois passés en Inde, il lui reste encore beaucoup de choses à nous raconter. On vous dit donc à très bientôt sur le blog pour un prochain article made in India !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s