amérique latine, colombie, Général, tous les articles

Colombie et Etats-Unis: 50 nuances de violences

Durant mes études, je suis partie en échange universitaire à deux reprises: la première fois aux Etats-Unis, à Pittsburgh, et la deuxième fois à Bogota, en Colombie.

A première vue, ce sont deux destinations que tout oppose.

Le rêve américain VS les narcotraficants, les belles pelouses de Wisteria Lane VS les kidnappings , la première puissance économique mondiale VS un pays épuisé par ses conflits internes…

Les réactions de mes proches, lorsque j’ai annoncé mes choix, n’auraient pu être plus différentes. Dans le premier cas, j’avais l’impression d’être une privilégiée qui allait pouvoir accéder au rêve américain et partir à la recherche de ma  pursuit of happiness; et dans le second, l’impression d’aller vers une mort certaine par les mains d’une guerrilla qui me kidnapperait et me torturerait dès mon arrivée.

Pourtant, ces deux réactions n’ont pas du tout été représentatives de mes expériences.

Attention, le but de cet article n’est pas d’offrir une image négative des Etats-Unis et une image idyllique de la Colombie. Les Etats-Unis restent un pays plus sûr que la Colombie, et plus « confortable ». Les clichés qu’on a sur ces pays ne sont pas ENTIÈREMENT faux, mais ils manquent ÉNORMÉMENT de nuances. Nuances que je vais essayer de vous présenter ici.

La sécurité dans les voyages. New York, John Lennon Memorial

Certes, aux Etats-Unis, il y a le confort, la consommation à outrance et à bas prix, les fast foods et un esprit d’entrepreneur à tout épreuve. Néanmoins, les Etats-Unis, c’est aussi une société très violente et divisée. Le port d’armes est autorisé pour à peu près n’importe qui, ce qui entraine de nombreuses fusillades et accidents. Lorsque j’y étais en échange, une fusillade dans un état voisin avait tué 28 personnes dans une école primaire (donc des enfants), un réglement de comptes avait lieu à côté de mon campus, tuant une personne, et enfin, un élève de notre fac fut tué à quelques mètres du campus alors qu’il rentrait d’un bar. Et nous n’étions pas dans un endroit particulièrement dangereux.

Quand on parle des Etats-Unis, on va parler des grandes villes cosmopolites comme New York ou San Francisco. Mais les Etats-Unis, c’est aussi une société extrême avec énormément de gens pauvres sans accès à l’éducation et la santé, qui n’ont rien à voir à ce qu’on voit dans les séries TV. Il suffit de voir qui a été élu so-called président l’année passée pour comprendre un peu les réalités et divisions de ce pays. Certes, les banlieues aux pelouses toutes vertes existent, mais c’est loin d’être la réalité des 300 millions d’américains.

Si on présente trop souvent un côté édulcoré des Etats-Unis, ce n’est pas le cas avec la Colombie, mentionnée uniquement lors des discussions sur la drogue, la violence et la pauvreté. Combien de personnes pensent que la Colombie, c’est ce qu’on voit dans la série Narcos?

Carthagène, côte caraïbe - Colombie, Amérique du sud. Graffiti, Street Art

De nouveau, je ne prône pas que la Colombie, c’est super sûr et qu’il faut y aller les yeux fermés. C’est certainement plus dangereux que les Etats-Unis et il faut savoir respecter certaines règles de sûreté. Cela dit, ça n’a pas non plus grand chose à voir avec le coupe-gorge que l’on décrit trop souvent. Voyager là bas est une expérience formidable de découverte d’un pays riche en culture, art et paysage. Certes, y vivre demande une adaptation, mais lorsque l’on surmonte cet aspect, on a la chance de découvrir un tout autre visage de la Colombie – qu’on ne voit jamais à la TV ou dans les journeaux. La violence existe, mais elle n’est qu’un aspect du pays, parmi bien d’autres. Comme l’apparent confort américain, qui n’est qu’un seul aspect des Etats-Unis, parmi bien d’autres.

Vous avez du mal à me croire? Dans le classement des 50 villes les plus dangereuses du monde, si trois sont colombiennes, quatre sont américaines.

Le but de cet article – à part de montrer mon goût prononcé pour des pays apparemment dangereux – est de NUANCER le débat. Il y a des endroits des Etats-Unis qui s’apparentent vraiment au Tiers Monde. Et des endroits en Colombie sans cocaïne et violence.

Assurément, l’américain moyen a un niveau de vie supérieur au colombien, et ce sont deux pays difficilement comparables. Mais les médias présentent des images en noir et blanc de sociétés qui sont bien trop complexes pour être résumées à « bien » ou « mal ». Et les clichés qui résultent de ces visions manichéennes sont finalement loin de la réalité qu’ils prétendent décrire.

Si vous cherchez à vous renseigner sur une destination, essayez de parler avec des gens qui connaissent bien la réalité, et pas avec des émissions télévisées dramatiques ou des anecdotes de source floue. Par ailleurs, la question de la sécurité est assez subjective et dépend pour chaque personne, selon son expérience et sa témérité. Alors le mieux est de diversifier ses sources, et d’aller plus loin que les clichés, souvent incomplets et trop faciles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s