Etudiant en échange, LE VOYAGEUR, tous les articles, voyage

Qui écouter lorsqu’on prépare son voyage?

Qui écouter lorsque l'on prépare son voyage?

En 2016, je me suis embarquée pour une année à l’étranger : je suis partie seule pour l’Amérique Latine, valise dans une main, passeport dans l’autre, et un sac à dos plein à craquer sur le dos (parce que franchement emmener juste une valise pour un an, voilà quoi).

Avant de partir, j’ai eu droit aux traditionnelles réflexions  sur le trafic de cocaïne, Pablo Escobar (celle-ci, je l’ai entendue tellement de fois que j’en ai puisée l’inspiration pour mon pseudonyme sur la blogosphère, afin d’habilement camoufler ma véritable identité à mes fans enragés), et les moustiques assoiffés de sang qui allaient me refiler le terrible ZYKA.

Préparer son voyage
Et alors, il est où cet affreux virus? Où??

En un an d’Amérique Latine, après avoir déambulé seule avec un accent français à couper au couteau, après des nuits de bus, des grosses turbulences dans l’avion (ben oui parfois elles font vraiment super peur), des plats locaux un peu douteux et des soirées endiablées à se prendre pour la reine de la salsa, je suis encore vivante. Et pas trop amochée. Pas amochée du tout même. Juste allégée par un vol de téléphone portable un soir en boîte où j’avais un peu trop pris la confiance – et des cocktails.

Et ce n’est pas parce que moi, Pauline Escobar, je suis passée entre les mailles du terrible filet de l’Amérique Latine, qui kidnappe, viole et agresse tous les inconscients qui auraient l’audace d’aller y faire un tour. C’est qu’entre ce qu’on nous en dit et la réalité, il y a tout un monde.

Préparer son voyage- Bogota, Colombie, Amérique du sud
Bogota Capital City

Alors certes, une ville comme Bogota, c’est moins safe qu’une ville comme Paris, et il y a des précautions qu’il faut prendre. Mais parfois ça relève franchement du bon sens : avec un salaire minimum de 200 euros en Colombie, se promener dans des quartiers pas très sécus avec un Iphone à 1000 € dans sa main, ben ça passe bof. Il y a quelques règles basiques à suivre, par exemple c’est mieux d’éviter de marcher seul la nuit, de commander un taxi sur son portable et pas le héler dans la rue, de ne pas porter de bijoux trop ostentatoires.

Préparer son voyage - La Boca, Buenos Aires, Argentine - amérique du sud
La Boca, Buenos Aires

Pourtant, en France – et probablement en Europe – on a une image de ces pays très négatives et très violentes. Quand on va parler de l’Amérique Latine, ce sera toujours pour parler de choses horribles, de violences et de misère. On met en avant les aspects négatifs, qui certes existent, mais on passe sous silence tous les aspects positifs du continent, comme sa diversité incroyable, l’accueil chaleureux des gens, les améliorations sociales.

Ce qui est intéressant, c’est que les médias ont une toute autre approche avec d’autres pays. Par exemple, la première fois que je suis partie loin et longtemps, c’était aux Etats-Unis. Et avant de partir, tout le monde me parlait de la chance que j’avais d’aller dans le pays des hamburgers, des pom pom girls et des Quaterbacks. Les préjugés qu’on a sur les Etats-Unis sont plutôt positifs. Bon, on dit qu’ils sont gros et ignorants, ok, mais il semble que c’est un endroit où il fait bon vivre.

Bien préparer son voyage- New York City, Etats-Unis
Looking at the American Dream

Pourtant, c’est quand même un pays surarmé, où l’éducation et la santé sont réservées aux riches, creusant d’immenses inégalités sociales- sans parler de leur nouveau président gratiné Vous-Savez-Qui.  Quand j’y étais, il y a un élève de mon université qui s’était fait assassiné par un gang à quelques mètres du campus. Sans parler des fusillades qui avaient lieu chaque mois dans des écoles.

En bref, ce que je veux dire, ça n’est pas que les Etats-Unis c’est super dangereux et que la Colombie c’est le pays  des bisounours. C’est que la réalité est plus complexe que ce qu’on nous présente dans les médias. On nous montre des choses extrêmement biaisées qui nous mettent des préjugés un peu débiles dans la tête.

Bien préparer son voyage - Santa Marta, Parc de Tayrona, Colombie - amérique du sud
Aucune révolution, guerre civile ou attentat ne m’empêchera de prendre des selfies

Et ça marche dans les deux sens. Je ne compte plus le nombre de personnes en Amérique Latine qui m’ont dit que la France ça a l’air super, qu’un jour ils iraient mais qu’avec tous ces attentats ça leur paraissait vraiment trop dangereux. Un ami colombien, après avoir entendu des Français parler, m’a dit qu’il avait peur d’aller à Marseille et en Corse parce que c’était des endroits qui lui paraissaient trop craignos. Ce qui est un peu ironique venant de la bouche de quelqu’un qui a connu une guerre civile dans son pays.

Bien préparer son voyage - Pérou et Bolivie, Amérique du sud - road trip
Routard Forever

Donc si je peux vous donner un conseil, c’est qu’en préparant vos voyages, vos échanges ou n’importe quoi d’autre, renseignez-vous auprès  de gens qui vous donneront des infos correspondant à la réalité. Vous trouverez des tas de groupes Facebook qui pourront vous renseigner bien mieux que des JT anxiogènes. Bien sûr soyez prudents, mais ayez aussi du bon sens. Chaque pays demande de l’adaptation et de l’ouverture, et c’est dommage de laisser de fausses idées vous faire passer à côté de belles expériences.

Retrouvez cet article (et plein d’autres inédits) dans le Manuel de l’étudiant nomade !

1 réflexion au sujet de “Qui écouter lorsqu’on prépare son voyage?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s