auto publication livre amazon kdp
Entrepreneur, LE VOYAGEUR, Non classé, tous les articles

Comment auto-publier un livre sur Amazon

« Tu as publié toi-même des livres sur Amazon ? ! Wouah ! Mais comment tu as fait ? »

C’est souvent ce que j’entends lorsque je parle des livres que je vends sur Amazon.

(Le manuel de l’étudiant nomade, à destination des étudiants qui voyagent, et un carnet de voyage spécial Amérique Latine à remplir).

Et ça, c’est parce que la majorité des gens ne savent pas que publier un livre sur Amazon, c’est SUPER facile. N’importe qui disposant d’une connexion Internet peut le faire. Littéralement.

Ci-dessous, je vais expliquer brièvement le processus d’auto-publication d’un livre sur Amazon. Je terminerai par les POUR et les CONTRE de cette méthode. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des questions.

– 1ère étape : écrire le bouquin

Eh oui, avant de vous imaginer auréolé de gloire suite à la publication de votre best-seller, il va bien falloir l’écrire, ce bouquin. Et une fois terminé, il vous faudra le relire plusieurs fois afin de corriger vos erreurs. Et n’oubliez pas de le faire relire à d’autres personnes. Il est en effet très courant de ne pas remarquer ses propres fautes (croyez-moi).

Quel logiciel utiliser pour écrire votre livre ? Pour ceux nécessitant peu de mise en page, Word fera l’affaire. De mémoire, la plateforme d’auto-publication d’Amazon n’accepte que des formats Word ou PDF. Pour mon carnet de voyage, afin d’être un peu plus créative, je l’ai écrit sur Canva , puis j’ai converti le fichier en PDF. Vous pouvez donc utiliser n’importe quel logiciel, même Photoshop, du moment que votre document final est un PDF ou un Word.

– 2ème étape : télécharger le fichier sur la plateforme d’auto-publication d’Amazon

La plateforme d’auto-publication d’Amazon s’appelle KDP, « Kindle Direct Publishing ». C’est ici que vous pourrez éditer votre livre, en version papier ET électronique. Quand je m’étais inscrite, KDP n’existait qu’en anglais, mais je crois que depuis, une version française a été créée.

Ici, je me concentre sur la publication d’une version papier, mais pour publier un e-book, le procédé est pratiquement le même. Notez que vous pouvez publier votre livre en papier et électronique, ou juste papier, ou juste électronique. Comme vous préférez.

Concernant l’e-book, il pourra être lu sur n’importe quel appareil électronique comportant une application Kindle.

Bref, revenons à nos moutons.

Sachez qu’Amazon vous fournit un ISBN, numéro obligatoire lorsqu’on publie un livre. Pour commencer à créer le profil du document, la plateforme KDP va vous demander de renseigner des infos basiques, comme la description du document, son titre, etc. Vous devrez décider de l’intérieur de votre livre : vous aurez le choix entre noir et blanc, ou en couleur. Attention, la couleur augmentera le coût de production, surtout si vous avez des photos. Personnellement, j’ai toujours choisi noir et blanc.

Vous décidez aussi du type de couverture : mate, ou brillante. Ainsi que les dimensions de votre futur livre.

La partie la plus longue, sur KDP, correspond sans aucun doute au téléchargement de votre fichier. En effet, il faut faire attention que textes et photos aient des marges assez grandes pour laisser une bordure tout autour de la page.

Juste après le téléchargement, KDP vous permettra de voir un aperçu du livre. Page par page, les problèmes de marge ou de positionnement y apparaîtront. Il est fort possible de devoir reprendre les marges de votre document, ou la position de certaines images, afin d’améliorer le rendu. Des modifications de votre fichier seront nécessaires avant d’avoir un aperçu sans erreurs. Attention, tant qu’il restera des problèmes, KDP ne vous laissera pas passer à la prochaine étape.

– 3ème étape : la couverture du livre

Vous devrez aussi mettre en place une couverture. Ne négligez pas cette étape : l’apparence du livre influera beaucoup sur son succès. On sait bien qu’il ne faut pas juger un livre sur sa couverture. Mais bon, on le fait tous.

Pour la mettre au point, vous avez deux options : soit de la créer de votre côté et l’importer sur le site, soit d’utiliser les outils d’Amazon pour en faire une de zéro.

J’ai utilisé Photoshop pour la couverture de mon premier livre. Je suis passée à Canva pour la couverture du deuxième, parce que c’est gratuit et plus facile d’utilisation. J’ai dessiné un design à la main, et j’ai utilisé Pixlr pour le modifier le dessin (gratuit aussi) avant de passer à Canva.

Amérique Latine couverture carnet de voyage
Couverture de mon deuxième livre

– 4ème étape : publier le livre

Une fois votre fichier accepté par KDP, et la couverture fin prête, vous devrez déterminer un prix. Par la suite, Amazon y rajoutera la TVA française (de 5% sur les livres).

Un petit mot sur votre marge : le profit, au final, correspondra grosso modo à 30 ou 40% du prix de vente. Il faut lui retirer le coût de production, ainsi que la partie revenant à Amazon. Gardez en tête que je donne ce pourcentage à titre d’indication, parce que votre marge dépendra de la taille de votre bouquin, des photos, des couleurs etc, qui influeront sur son prix de production.

Une fois le prix renseigné, vous pourrez enfin clore le processus en publiant le livre. Il sera disponible à la vente sur Amazon en quelques jours.

-5ème étape : promouvoir le livre

En ce qui me concerne, ça a été l’étape la plus difficile. Ecrire fut plutôt amusant, et publier le livre se révéla très rapide. Mais en faire la publicité, ça, c’est une autre histoire.

Vous avez ici plusieurs possibilités. La plus millennial d’entre elles : utiliser les réseaux sociaux pour inciter vos amis/followers à acheter votre livre. Evidemment, ça marche mieux quand vous avez déjà un compte Instagram, une page Facebook et même un blog. Ceci dit, il faut savoir que récolter beaucoup de likes sur des publications ne se traduira pas forcément par des achats. Votre livre intéressera-t-il vraiment votre communauté, au point d’en faire l’achat sur Amazon ?

Vous pouvez aussi contacter des organismes susceptibles d’être intéressés par votre livre. Par exemple, en ce qui concerne le manuel de l’étudiant nomade, j’ai contacté des universités par mail, et certaines ont passé commande pour leurs élèves, leurs bibliothèques ou même pour des profs curieux.

Il est possible aussi de se tourner vers des librairies. Mais ici, prenez garde : les libraires sont loin d’être fans d’Amazon (voir plus bas les POUR et CONTRE de la vente sur Amazon), et un grand nombre d’entre eux refuseront purement et simplement de vendre des livres édités par Amazon. On peut les comprendre.

Enfin, vous pouvez potentiellement voir avec des influenceurs pour qu’ils fassent de la pub pour votre livre à travers leurs réseaux sociaux. Attention, s’ils ont beaucoup de followers, vous devrez peut-être les payer pour qu’ils acceptent. Dans un premier temps, les micro-influenceurs seront probablement plus abordables.

Astuce : vous pouvez faire envoyer des copies de votre livre à travers la plateforme KDP, en payant seulement le prix de fabrication. Pour ceci, rendez-vous sur l’onglet « Bibliothèque » de votre espace KDP. A gauche de l’encadré du livre, en dessous de « actions sur le livre », cliquez sur les 3 petits points, puis sélectionnez « demandez des exemplaires d’auteur ». Cela vous permettra d’en faire livrer un grand nombre à la personne de votre choix.

Question : comment déclarer les revenus de votre livre ?

Bonne question. Lorsque j’ai publié mon premier bouquin, je n’avais pas de statut d’auto-entrepreneur. Je n’ai donc pas déclaré les premières ventes effectuées. Je sais, c’est mal. Mais soyons honnêtes 2 minutes : je ne suis pas JK Rowling, et je doute que l’état français fasse faillite à cause de quelques dizaines d’euros ayant échappées au fisc. C’est lorsque je suis devenue auto-entrepreneuse, quelques mois plus tard, que j’ai enfin pu déclarer mes revenus liés à Amazon.

Encore une fois, je vous parle ici de sommes très modestes. Soyons réalistes : à moins d’avoir déjà une large communauté et une influence solide, il y a peu de chances qu’auto-publier votre livre sur Amazon vous rende millionnaire. Une fois que vos parents auront acheté le livre pour eux-mêmes, et l’auront (fièrement) offert à leurs amis, allez-vous vraiment avoir tant d’acheteurs que cela ?

Pour déclarer vos revenus d’Amazon, vous devrez effectivement ouvrir un statut d’auto-entrepreneur, ou bien vous inscrire à la maison des artistes (je n’y suis pas, mais on m’a dit que les taxes y sont moins élevées, c’est donc plus intéressant pour ceux qui parviennent à des ventes plus conséquentes). A ma connaissance, ce sont les moyens les plus simples pour déclarer des revenus de livres auto-publiés.

Le pour et le contre de publier un livre sur Amazon

Pour conclure, voyons un peu les avantages et les inconvénients de la plateforme d’Amazon pour éditer un livre.

Les POUR de l’auto-publication sur Amazon

  • C’est rapide.
  • C’est gratuit.
  • Votre marge n’est pas négligeable (sachant que même en travaillant avec des maisons d’édition, la marge d’un auteur est rarement très importante).
  • C’est fiable : les gens ont confiance en Amazon et n’hésiteront pas à y faire des achats. De plus, la livraison est rapide, et facile à tracker.

Les CONTRE de l’auto-publication sur Amazon

  • Amazon est loin d’être une entreprise modèle ou éthique : on rapporte régulièrement des histoires d’exploitation de ses salariés.
  • En outre, Amazon fait du tort aux librairies physiques, qui se voient obligées de fermer leurs portes à cause de la concurrence. Selon de nombreux libraires, Amazon, c’est la fin des librairies traditionnelles.
  • Autre point à prendre en compte : vous avez bien peu d’options de personnalisation. Ceci ne m’a pas dérangé pour mon premier livre, le manuel de l’étudiant nomade. Par contre, pour mon carnet de voyage, j’aurais aimé lui donner une apparence un peu plus design et élégante (je parle ici du type de couverture, pas du dessin de la couverture). Avec Amazon, vous avez bien peu de possibilités pour sortir d’une apparence « standard ».

A terme, j’aimerais d’ailleurs peut-être publier mon carnet de voyage sur une autre plateforme, afin de lui donner une couverture rigide et solide. Il s’agit en effet d’un journal de voyage à emporter dans son sac à dos, et à remplir depuis des plages, des hostels ou des bus. C’est toujours plus agréable de le faire en tenant dans ses mains un bel objet. Cependant, ceci est spécifique au style du carnet et à ma vision.Je suis toujours très reconnaissante d’avoir pu éditer des livres aussi facilement, et d’avoir pu matérialiser des idées qui me trottaient dans la tête ! (Et puis le prix d’un carnet avec une couverture en simili cuir serait évidemment plus élevé, donc j’hésite encore.)

Ci-dessous, vous pouvez voir à quoi ressemble un livre auto-publié sur Amazon de plus près à travers mes créations. J’ai choisi les mêmes dimensions pour les deux bouquins, et le même intérieur.

Le carnet de voyage (fait avec Canva, Pixlr et mes petites mains)
Le manuel de l’étudiant nomade, né de A à Z sur Word

N’hésitez pas à laisser vos questions en commentaire pour que je puisse y répondre.

Et si vous connaissez d’autres plateformes d’auto-publication, faites-nous en profiter !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s