amérique latine, argentine, Général, tous les articles, Une Argentine en France

Une Argentine en France : Partie 1

Bon, une française dans la folle jungle de  l’Amérique Latine, ça va 5 minutes, on a compris. Pourquoi, pour une fois, on n’inverserait pas les rôles ? C’est parti !

Une Argentine en France, première partie!
Je m’appelle Carla, j’ai 21 ans et je suis Argentine. Aller en France, pour des raisons qui me restent inconnus, a été toujours mon rêve. Et depuis quelques mois, mon rêve est devenu réalité.

Avant de commencer à lire le texte suivant, vous devez savoir mon objectivité peut être parfois limitée, car ce texte a été écrit par quelqu’un qui voyait la France tout en rose, et qui a dû beaucoup travailler pour y venir. Et le fanatisme, ça peut parfois rendre aveugle.

Mais ne vous inquiétez pas, mes frenchies, si j’avais tant de critiques à faire que cela, je ne serais pas en France, mais dans ma ville adorée, Buenos Aires, en buvant tranquillement mon maté comme j’en avais l’habitude.

Une argentine à Paris!
Maintenant, mon maté (boisson typique d’Argentine) c’est au Champ de Mars que je le bois!

Je vais commencer en parlant de Paris, parce que c’est un peu le passage obligatoire, non?

Je dis toujours en rigolant que lorsque j’étais toute petite et que j’ai commencé à parler, mes premiers mots étaient: mamá, papá, Paris. Jusqu’au point que dès que mes amis voyaient une tour Eiffel, ils m’envoyaient une photo en disant « heeey j’ai vu ça et j’ai pensé à toi !« . Des exemples de ma fascination pour Paris, je dois en avoir des milliers d’autres.

Et non, ça n’a rien à voir avec les stéréotypes romantiques de « Paris, la ville lumière ». Même pas à cause de ceux sur la mode ou sur l’art. Non, ce que je voulais vraiment voir, c’était l’intérieur de Paris. Pas ce que l’on voit sur Google Images, mais la vraie vie du parisien typique, cette personne qui a la responsabilité et le privilège de vivre dans la ville la plus visitée de la planète (Et par conséquent, la plus remplie de touristes chinois qui se baladent en groupes avec des appareils photos de deux fois leur poids autour du cou).

Et j’y suis enfin!

Le premier point que j’aimerai aborder, c’est évidemment un stéréotype muuuuy frances.

1) PARIS, L’AMOUR ET LA SENSATION D’ÊTRE DANS UN FILM

Combien de fois a-t-on vu dans des films le parisien typique qui flirte avec des étrangères ? Ou bien, sa variante, le voyage à Paris de deux étrangères qui trouvent un copain/ amant/ coup d’un soir sous la douce lumière parisienne?

Eh bien, une partie de tout ça, c’est vrai ! Laissez-moi vous raconter.

C’était mon premier jour en parcourant la ville, tandis que j’étais encore sous le choc d’avoir fait de mon rêve une réalité. Je me suis assise pour manger quelque chose sur une table riquiqui en terrasse (ah, les tables minuscules des cafés français, c’est un sujet que l’on va aborder dans le point suivant. Patience !). J’étais un peu fatiguée de marcher et de ne pas trouver l’entrée de la Tour Eiffel, et  j’ai donc décidé de m’assoir pour une soupe d’oignon afin de me remettre d’aplomb.

Le serveur, la trentaine, était super sympa. Il me faisait des compliments sur mon français, et on a discuté quelques instants. Alors que j’étais sur le point de m’en aller, il s’est approché avec un petit papier dans la main : «Ca te dirait de venir boire une bière avec moi ce soir ? Je termine mon service à 2 heures du matin ». Sur le papier : son numéro et son prénom, Daniel.

¿¿¿¡¡¡QUOOOOI!!!?

Ce genre de choses, ce n’est pas à Buenos Aires que ça risque de m’arriver ! Non, ça c’est le genre de trucs qui n’arrive qu’à Serena Van der Woodsen dans le premier épisode de la saison 4 de Gossip Girl (non, je ne suis pas du tout une fanatique de Gossip Girl, comme vous pouvez le constater).

Carla, calme toi, à Buenos Aires, tu es NORMALE. Tu ne vas pas te balader dans des endroits touristiques avec un accent étranger. Relax, ok ?

Pour la fin de l’histoire…. Et bien vous allez pouvoir la découvrir dans les points suivants. Mais ce que je peux vous dire, c’est qu’il n’avait ni bretelles ni bérêt 🙂 . Seulement une chemise blanche, et bien sûr, un accent super sexy.

2) DES BARS ET RESTAURANTS AUX TABLES RIDICULEUSEMENT MINUSCULES

Alors là, il va falloir m’expliquer quelque chose. Je n’arrive pas à comprendre comment vous faites, vous les français, pour utiliser des tables si minuscules dans vos cafés, et surtout si proches les unes des autres ! De plus, ce sont des tables faites seulement pour deux personnes… Mais mec, on est trois ! Ca oblige les gens à devoir se chuchoter à l’oreille pour parler, afin d’éviter que les voisins de table n’apprennent que Coline et Rémy ont bien pris la décision de faire une pause dans leur relation.

Paris vue par une latina - argentine
Nan mais allô quoi, on est en France ou bien chez les Lilliputiens?

3) PARISIENS: ARRÊTE AVEC LE MYTHE

Quand un Argentin part en voyage en France, la plupart du temps, sa destination, c’est Paris. En effet, les agences de voyages ne vendent souvent que des capitales. Et beaucoup reviennent en disant  » qu’est-ce qu’ils sont antipathiques, les Français ! « ,  » ils ne parlent que le français« , « les français les français » et bla bla bla. Comme si la France entière était Paris, et comme si les gens étaient tous pareils. Et bien, moi, j’aimerai qu’on arrête avec ça. La plupart des français avec qui j’ai parlé- pour ne pas dire TOUS- ont été super gentils avec moi. Je ne sais pas si c’est parce que je me débrouille bien en français, mais ils m’ont toujours répondu poliment. Et ils ont même parfois essayé de me parler en espagnol lorsqu’ils entendaient mon accent !

A mon avis, c’est plus facile de généraliser que de connaître. Des connards, il y en a partout !

Bon, après, il faut savoir que je suis porteña – aka habitante de la capitale de l’Argentine, Buenos Aires- et en quelque sorte, ça fait de moi la parisienne de mon pays. C’est peut-être pour ça que je ne peux rien dire sur eux…. Donc, vive les parisiens !

4) LE METRO DE PARIS: CONCU SPECIALEMENT POUR POUVOIR ELIMINER LES CROISSANTS (c’est la seule explication plausible)

Je n’ai JAMAIS vu un métro avec une telle quantité d’escaliers! Le métro parisien est si bien connecté que, parfois, en faisant une correspondance, on finit en descendant (ou en montant) une quantité d’escaliers in-ter-mi-na-ble.  Du genre, qui vous fait suer de partout et qui vous rappelle que vous ne respectez jamais la promesse que vous vous faites chaque dimanche soir (à savoir,« lundi, c’est juré, je me mets à la gym »). En Argentine, on dirait que pour emprunter le métro parisien, il est nécessaire d’avoir las piernas de Maradona (les jambes de Maradona)!

Si ma mémoire ne me joue pas de tours, c’est à la station Abbesses que je me suis demandée si au lieu de prendre le métro, je n’étais pas plutôt en train d’extraire du pétrole, tellement je descendais, descendais, descendais dans les profondeurs de la capitale !

5) LES TOURISTES ET LE HARCELEMENT DE RUE

S’il y a quelque chose en Europe que je peux critiquer, c’est vraiment le harcèlement dans la rue de la part des vendeurs. À Paris en particulier, je les trouve vraiment insupportable. Tu ne peux pas même les regarder car ils vont te poursuivre, selfie stick dans une main et hand spinner dans l’autre!

A Montmartre, j’ai dû crier « DEGAGE » de façon agressive, parce qu’un vendeur m’avait agrippé. Je lui avais dit plusieurs fois « non, merci », mais sans m’écouter, il m’a saisi par le bras pour m’emmener voir ce qu’il vendait. Ils ne comprennent pas le « non » !

Il y aura surement des gens pour dire « Oui, mais c’est leur travail, ils sont désespérés, toi tu es en vacances !« . Je suis désolée, mais ce n’est pas une façon de faire ! Je dois préciser qu’en Argentine, j’étudiais et je travaillais dans le tourisme pour la mairie de Buenos Aires. Et c’est pour cela que je considère qu’en tant que ville la plus visitée du monde, Paris devrait faire quelque chose pour éviter ce genre de situations. Vendre, c’est une chose, harceler, c’en est une autre !

Même à Buenos Aires, dans le quartier de Once (ceux qui y ont été connaissent surement: c’est un quartier un peu craignos connu pour ses ventes illégales) je n’ai jamais vu un truc pareil!

Paris vu par une Argentine

6) AU REVOIR WHATSAPP: BONJOUR LE SMS

Une chose que je n’ai toujours pas compris et que je trouve complétement dingue, c’est que les français n’utilisent pas – ou peu- WhatsApp !!!! Ceux qui le font, ce sont souvent des étudiants qui sont partis en Erasmus et qui veulent rester en contact avec leurs amis de l’extérieur. En Argentine, tout le monde utilise Whatsapp : les SMS, c’est so années 2000 !

Donc je vous le demande: comment est-ce encore possible d’envoyer des SMS alors que l’on est au XXIème siècle ? Mystère!

En plus, les français préfèrent utiliser les appels vocaux plutôt que d’envoyer un message vocal. Alors oui, les appels illimités sont souvent compris dans le forfait, mais les gars, est-ce vraiment nécessaire ? Avec Whatsapp, on peut envoyer des photos, des localisations, écouter 1000 fois la voix de celui qu’on aime, mettre des statuts, dévoiler notre beauté sur notre photo de profil…. Tout ça, on ne peut pas le faire avec les SMS du siècle passé !

Et justement, ce #WhatsappGate nous ramène au point numéro 1. Vous vous rappelez de Daniel, notre gentil serveur parisien ? Eh bien, ce cher Dani a oublié de lui dire, à cette petite expat argentine, qu’en FromageLand, les gens n’utilisent pas tellement Whatsapp ! Il aurait dû lui dire qu’il fallait appeler directement sur le téléphone. Quelle surprise fut la mienne lorsque je l’ai ajouté sur Whatsapp, et que j’ai constaté que sa dernière connexion remontait à… 2 ans. Donc, désolé Daniel, si tu attends toujours mon appel….

Malheureusement, on apprend au fil des expériences et il n’existe pas de manuel pour nous aider à éviter de genre de mésaventures !

7) ALLONS ENFANTS DE LA PATRIE…

Je suis navrée, mes FromageAddicts, mais ce point va peut-être vous faire du mal.

J’ai rencontré beaucoup de français, non seulement durant mon voyage actuel, mais aussi en travaillant dans le tourisme en Argentine. Et je n’ai jamais entendu un français parler de la France comme nous, Argentins, parlons de notre pays. Vous avez la réputation d’être chauvins, mais je n’ai jamais entendu un français dire : « j’aime la France ! ».

En revanche, ce que j’ai entendu, c’est « oooooh, j’aimerai bien quitter la France ! », « je n’aime pas vivre ici ! », « les Français sont tous nuls ! »… En Argentine, bien sûr, il y a des gens qui se plaignent du pays et de nos problèmes sans fins, mais je n’ai jamais vu quelqu’un dire qu’il ne voulait plus être argentin !

Bref, jusqu’ici, je n’ai jamais entendu un français parler de la France comme je parle de l’Argentine, avec amour et fierté.

8) CHER CHER CHER, TOUT EST CHEEEEER!

Tout est cher en France ! Les premiers jours, je suis arrivée à payer 14 € une simple soupe d’oignon (Merci, Daniel) !  J’ai aussi payé 40€ pour un aller-retour en taxi à Lille (pour 10 minutes de voyage). Et limite, je ne trouvais pas ça si cher, jusqu’à ce que je parte 2 mois voyager en Europe (notamment en Italie et en Espagne). Depuis mon retour, je me rends compte que les prix, c’est vraiment la folie !

Alors, pour mes amis voyageurs venus d’ailleurs, point important => Si vous voyagez dans ce que j’appellerai l’Europe Latine (Italie, Portugal…) et que votre destination finale est la France -> F-A-I-T-E-S  A-T-T-E-N-T-I-O-N ! Respirez un grand coup et prétendez que l’argent, ce n’est que du papier, car le choc peut faire mal (surtout lorsque vous payiez 50 centimes la bière au Portugal, et 5€ à Paris).

Une Argentine à Paris

J’ai encore plein de choses à dire sur mon aventure française. Je n’ai pas terminé de m’émerveiller, de m’énerver, et de ne rien comprendre à mes chers frenchies. Rendez-vous ici pour la deuxième partie de l’article!

Et si vous voulez me suivre dans mon périple, voici mon Facebook et mon Instagram.  Je publie en général en espagnol, ça vous permettra de pratiquer un peu !

Retrouvez d’autres articles inédits dans le Manuel de l’étudiant nomade !

25 réflexions au sujet de “Une Argentine en France : Partie 1”

  1. C’est cher aussi en Argentine, en particuliers à Buenos Aires ^^ Si tu es resté dans Paris, c’est normal, les prix dans la capital vont du simple au double en fonction de ce que tu achètes… en particuliers resto, café et autres (6€ le café ? Bah je vais prendre de l’eau alors. En bouteille ? Nan nan, j’ai pas les moyens non plus. Non, du robinet, des chiottes m’en fous #Palmashow)
    Bref, ce point de vue de quelqu’un d’extérieur au pays (dans un français impeccable, bravo ! Si j’avais l’idée de faire pareil, tu pleurerais surement en voyant ce que j’inflige à l’espagnol, jajaja) est très intéressant. Me suis souvent demandé ce qu’un étranger pouvait penser de notre pays en arrivant, maintenant j’ai une petite idée 🙂
    Bonne continuation !
    Un français à Buenos Aires

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 je (Pauline, la proprio du blog) suis un peu repassée sur le texte pour corriger 2-3 trucs, mais Carli maitrise en effet tres bien le français! Un autre article arrive avec d’autres commentaires sur nous les Français, on espère qu’il te plaira aussi ! 🙂

      J'aime

  2. Tellement de vérité, oui le français se plaint tout le temps, Paris est cher, what’sapp est effectivement un ovni pour certains. Je ‘utilise surtout pour les groupes famille, boulot… Article fort sympathique,j’attends la suite. Une provinciale à Paris ☺️

    Aimé par 1 personne

  3. ayant vécu à Buenos Aires qui est une ville chère c’est vrai que Paris est cher mais en France c’est pas ces prix là, les tables sont normales il y a aussi de grandes tables, pour boire un pot dans un bar c’est suffisant.. le métro c’est très bien pour se déplacer dans Paris on peut aller partout, je suis étonné quand on se déplace à Buenos Aires peu de lignes de métro et les colectivos c’est la galère,
    l’articles est sympa mais un peu exagéré….les escaliers du métro c’est pas la fin du monde….
    Bonne continuation
    Mic de France

    J'aime

  4. Tres sympas ce compte rendu de voyage sur la France ou surtout Paris, ça fait plaisir qu une Argentine apprecie autant son experience dans notre pays et de casser certains clichés!!je vis en argentine depuis 12 ans et je suis surpris des memes choses que toi Carla tous les ans quand je viens voir ma famille en France.en fait souvent agreablement surpris de constater que la france est bcp plus agreable a vivre lorsqu on arrive de l exterieur que si on en ecoute les français qui la decrive parfois comme un pays ou rien ne va…tu as raison , les français nous avons du mal a aimer notre pays , c est bien dommage car il a tellement de bonnes et belles choses..perso j ai appris à aimer la france depuis que je vis a l etranger..que disfrutes de tus aventuras franchutes Carla !!y que siguas descubriendo todas las rarezas de nuestra cultura 😀

    Aimé par 2 personnes

  5. Pour Whats app, un élément de réponse parmi d’autres: en France nous sommes assez dépendants des Etats-Unis, mais malgré tout assez méfiants, et question vie privée, whats app (propriété de Facebook) c’est zéro!
    deplus en France, contrairement à de nombreux pays, le prix des forfaits mobiles est abordable avec sms illimités depuis des années, pourquoi donner tout le contenu de sa vie privée à Facebook?
    Sinon très bon article, agréable à lire, très bon niveau de français bravo.
    Pour ce qui est de la critique de la France, oui c’est répandu, et dire vive la France et secouer un drapeau en dehors d’un événement sportif international fait passer pour quelqu’un de nationaliste, voire facho, donc mal vu ^^
    Pour les prix: un conseil, visite d’autres villes! les « villes moyennes » ou « secondaires » sont déjà moins chères que Paris, et les villes moyennes de provinces encore moins. Par contre les toutes petites villes peut-être plus, car moins de concurrence..
    Grâce à notre nouveau président tu peux voyager peu cher en bus ^^ et aller (mais peut-être l’as-tu déjà fait) par exemple en Normandie, à 2h30 de Paris, c’est magnifique (falaises, vieux châteaux, ect).
    Effectivement la France n’est pas Paris, elle est très diverse malgré sa petite taille (par rapport à l’Argentine) en termes de climats de paysages, d’architectures, de densités, d’influences!
    bon voyage à toi!

    Aimé par 1 personne

      1. Je lui conseille vivement Albi, c’est une ville magnifique ! (oui, bon, j’habite là-bas donc je suis surement pas très objectif… mais la ville ne fait pas parti du patrimoine mondial de l’UNESCO pour rien non plus =P)

        Aimé par 1 personne

  6. Je rajouterai que tu pourrais faire un « envers de Paris », populaire, cosmopolite, et bon marché, en sortant des circuits touristiques traditionnels et des beaux quartiers, les prix sont divisés par 2 ou 3 (attention la qualité aussi parfois) = aller dans le nord, et l’est, sud est principalement
    et ne pas s’habiller comme un touriste est indispensable au touriste pour éviter les vendeurs de tour Eiffel ou autre, perso, je n’ai jamais été accosté par un quelconque vendeur, seulement une fois une roumaine qui fait signer des pétitions (et te fait les poches en même temps paraît-il) s’est dirigée vers moi avec sa feuille, mais mon sourire moqueur lui a fait comprendre que je n’étais pas un touriste!
    bref, perso, je ne comprends pas ceux qui signent des pétitions à des roms ou ceux qui achètent des vielles tour Eiffel made in China à des sénégalais, histoire d’alimenter une économie souterraine et des travailleurs pauvres…
    salut!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai qu’il y a à Paris des quartiers très différents, mais en tant que touriste on a forcément envie de flâner au Sacré Coeur ou à la Tour Eiffel… Mais une fois qu’on a vu le plus touristique, on peut sortir des sentiers battus et découvrir un tout autre Paris!

      J'aime

  7. C’est drôle ce rapport à Whatsapp ! Je ne l’ai utilisé qu’un tout petit peu cet été parce que le téléphone passait mal dans le stade où j’étais bénévole. Mais le problème avec cette appli c’est que ça pompe internet et donc de la batterie ! Au moins avec les SMS (même so années 2000 ;P) c’est que même sans connexion internet on peut les utiliser ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Haha oui c’est vrai, mais whatsapp ne nécéssite que d’avoir Internet et pas du forfait téléphonique! Donc si tu as beaucoup d’Internet et peu de forfait pour les appels et les messages, c’est parfait 🙂 en tout cas en Argentine c’est très largement utilisé!

      J'aime

      1. C’est en rapport avec les prix des forfaits non ? Depuis quelques années, avec le forfait à 2€ de Free, la majorité des forfaits ont été divisés au moins par deux et on a des forfaits sympa pour 20€/mois. Peut-être que les forfaits sont plus chers en Argentine ? Du coup l’utilisation d’une application serait plus avantageuse !

        Aimé par 1 personne

      2. En tant qu’étranger sans visa tu n’as pas droit aux memes forfaits que les argentins (ils demandent un DNI argentin pour pouvoir avoir un abonnement mensuel). Du coup je dois recharger tous les mois, je ne saurais donc répondre à ta question 🙂 Mais je pense que leurs forfaits leurs donnent beaucoup d’Internet et peu de messages/appels… A confirmer !

        J'aime

Répondre à paulinescobar Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s